La FIV et l’ICSI sont les procédures les plus utilisées pour traiter l’infertilité aussi bien d’origine  féminine que masculine. Ce sont deux techniques de la procréation médicalement assistée (PMA). Il s’agit d’un traitement de la fertilité dans lesquelles les ovules sont fécondés avec le sperme du conjoint à l’extérieur de l’utérus. 

En effet, selon les statistiques 10 à 15 % de couples tunisiens consultent au moins une fois dans leur vie pour infertilité primaire ou secondaire. Ainsi, la FIV et l’ICSI sont les moyens les plus courants pour aider les couples infertiles à concevoir un enfant. Toutefois, avant d’entamer votre parcours PMA en Tunisie, il est important de comprendre d’abord la différence entre la FIV et l’ICSI.  

FIV et ICS I: FIV traditionnelle et FIV-ICSI

Qu’est ce que la FIV ou la fécondation in vitro dite classique ?

La FIV signifie fécondation in vitro, c’est une procédure pendant laquelle les ovules de la femme sont collectés et fécondés avec les spermatozoïdes du mari. Même si la FIV est une méthode artificielle de création d’embryons, la fécondation se produit naturellement. Ce processus ne se produit que lorsque les spermatozoïdes sont de bonne qualité. Le sperme est préparé pour féconder les ovocytes dans un laboratoire agréé à la procréation médicalement assistée. Une fois que les ovocytes ont été fécondés et sont devenus des embryons, ils sont ensuite surveillés dans un incubateur afin qu’ils puissent continuer à se développer. Après cette période, le gynécologue obstétricien assisté par l’embryologiste sélectionne le meilleur embryon à transférer dans l’ utérus afin de développer une grossesse.

Comment fonctionne la fécondation in vitro classique ?

La première étape de la FIV consiste à injecter des hormones afin de produire plusieurs ovules chaque mois au lieu d’un seul. Par la suite, votre gynécologue obstétricien procède à une échographie pelvienne et des bilans sanguins pour déterminer la maturation finale des ovocytes. En effet, la dose d’hormones est déterminée cas par cas, en fonction de la réserve d’ovules, de l’âge et d’éventuelles stimulations antérieures.

La croissance constante des follicules est vérifiée régulièrement par des contrôles échographiques et des analyses de sang à partir du 7e jour de stimulation. La phase de stimulation dure généralement de 8 à 12 jours. Le jour et l’heure de la récupération des ovules seront déterminés lorsque les follicules sont suffisamment matures. Une fois la maturation finale des follicules atteinte, un déclenchement de l’ovulation sera réalisée et la ponction ovocytaire aura lieu 36 heures après le déclenchement.

Les ovules sont aspirés avec une aiguille fine sous guidage échographique et elles sont traités ultérieurement dans le laboratoire d’embryologie.

Quand la FIV est-elle recommandée ?

  • Trompes de Fallope endommagées ou obstruées.
  • Fertilité inexpliquée.
  • Difficultés d’ovulation.
  • Une endométriose sévère qui n’a pas pu être traitée par un traitement médicamenteux.
  • Faible réserve ovarienne.
  • Problèmes d’anticorps qui nuisent au sperme ou aux ovules.

Bon à savoir !

La FIV n’est jamais la première étape dans le traitement de l’infertilité, sauf en cas d’obstruction complète des trompes de Fallope. Le gynécologue obstétricien préconise la FIV dans le cas où d’autres traitements de l’infertilité tels que le traitement médical, le traitement chirurgical ou l’insémination intra-utérine n’ont pas fonctionné.

Quel est le taux de réussite d’une FIV en Tunisie ?

Les taux de réussite d’un cycle de FIV avec ou sans ICSI en Tunisie varie entre 25% et 40% et peuvent atteindre les 60 % et cela, en fonction de certains facteurs, notamment :

  • La raison de l’infertilité.
  • La quantité et la qualité des œufs/embryons.
  • La quantité et la qualité du sperme.
  • Les protocoles de stimulation et le moment de l’ovulation.
  • Pour l’implantation, la réceptivité de l’endomètre ou de la muqueuse de l’utérus.
  • La clinique où vous effectuez la procédure.
  • Si les ovules sont congelés ou frais.
  • L’âge de la femme.

Qu’est-ce que l’ICSI ?

ICSI, signifie injection intracytoplasmique de spermatozoïdes. Ce n’est pas une procédure différente de la FIV, mais une variante de la fécondation in vitro. Il s’agit d’injecter un spermatozoïde directement dans le cytoplasme de l’ovocyte. En effet, une fois les ovules récupérés, le médecin biologiste sélectionne un seul spermatozoïde pour féconder l’ovule. Comme cette étape se déroule en laboratoire, le traitement ne changera pas par rapport à un cycle de FIV traditionnel. Une fois que l’embryon s’est suffisamment développé, le médecin gynécologue le transfère dans l’utérus de la même manière qu’avec la FIV. Ainsi, l’ICSI diffère de le FIV par rapport à la technique utilisée. Elle est généralement utilisée dans le cas d’altérations spermatiques majeures.

Pourquoi utilise-t-on l’ICSI ?

L’ICSI est utilisé pour augmenter les chances de fécondation lorsque la conception ne peut pas avoir lieu en raison de l’un des facteurs suivants :

  • Nombre de spermatozoïdes très faible.
  • Motilité restreinte des spermatozoïdes.
  • Sperme atypique.
  • Les spermatozoïdes ont été physiquement collectés et non éjaculés en raison de blocages. dans l’appareil reproducteur masculin ( éjaculation rétrograde).
  • Tentatives de FIV traditionnelles qui ont échoué.
  • Utilisation de sperme ou d’ovules congelés.

Quel est le taux de réussite d’une FIV ICSI en Tunisie ?

Le traitement ICSI permet une fécondation réussie dans 50 à 80 % des cas. D’ailleurs, l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes présente un pourcentage de réussite assez élevé dans le traitement des problèmes d’infertilité. Cependant et comme on l’a déjà mentionné, l’ICSI n’est qu’une variante du processus de FIV. Le taux de réussite en termes de grossesse et de naissance vivante est toujours lié au taux de réussite du traitement global de FIV.

Toujours dans le but d’améliorer le résultat de succès d’une FIV ICSI, de nos jours, on insémine un spermatozoïde morphologiquement choisi afin de féconder l’ovocyte. Cette technique appelée IMSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes sélectionnés) n’est qu’une variante de l’ICSI et a pour but d’améliorer la qualité de l’embryon.

Ainsi, l’ICSI et plus particulièrement l’IMSI sont les procédures de FIV les plus recommandées pour augmenter le taux de réussite d’une PMA ( procréation médicalement assistée.)

Différence entre FIV et ICSI-IMSI

Le traitement ICSI est une forme particulière de fécondation in vitro. Le processus de fécondation ICSI-IMSI est le même pour le patient que pour le traitement de FIV. La différence se trouve dans la technologie de la médecine biologique qui ne cessera de se développer : avec la ponction ICSI, non seulement les ovules et les spermatozoïdes ne sont pas réunis dans une même boîte comme pour la FIV, mais le meilleur spermatozoïde sera soigneusement choisi, sélectionné et inséminé dans l’ovocyte.

Pour conclure, la FIV, l’ICSI et l’IMSI sont toutes des procédures fréquemment pratiquées en Tunisie qui aident les couples à réaliser leur rêve de parentalité. Le choix du traitement de l’infertilité dépend entièrement de la cause de vos difficultés à concevoir un enfant.